Qui est en ligne ?
Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 10 Enregistrés, 0 Invisible et 10 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Boboxinette, Brownie 007, cgagg, dominique *, fanchon, Judith kewee, LillyPad, marie-christine-54, Robert Véronique, Soizic

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 184 le Sam 7 Mai 2016 - 17:33
Partenaires

créer un forum

Image hébergé par BOXER AMI
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



LE COMPORTEMENT/CARACTÈRE DU BOXER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE COMPORTEMENT/CARACTÈRE DU BOXER

Message  Soizic le Mer 4 Juil 2012 - 12:17

Le Boxer est très loyal et sympa envers son maître, les enfants, le groupe familial, et les amis de son maître. Il se donne à fond pour eux, toujours aux aguets et attentif, il est prêt à intervenir avec fougue pour les protéger… pas touche à ceux qu’il aime ! Son affection est un peu envahissante avec sa fâcheuse manie de sauter au cou des gens non pas pour les agresser mais pour les saluer vigoureusement.

Il adore les enfants, il est d'une grande patience. Partenaire idéal pour jouer avec eux, il fait preuve d’imagination pour les amuser. Attention cependant avec les tout petits qu’il pourrait basculer et faire tomber sans vouloir faire le mal ne mesurant pas sa force car le boxer est un "tendre brutal".
Important : Il est comme pour tous les chiens nécessaires et impératives de faire comprendre à vos enfants qu'un chien n'est pas... un jouet et qu'il faut le respecter. Pas question de lui tirer les oreilles, la queue sans arrêt, de lui piquer son jouet ou de le déranger pendant son repas et sommeil. Après tout, supporterions-nous, nous humains, d'être ainsi dérangés ?

Il lui faut un maître non pantouflard pour pouvoir suivre sans trop de peine et lui offrir les moyens de dépenser son énergie dans le sport et les activités ludiques de plein air. Ainsi pour son plus grand bonheur, le Boxer accompagnera son maître dans de longues promenades à vélo ou en jogging ou en courant sur des distances progressives.
Pour le citadin c’est la balle de jeu qui pourra fournir les stimulations voulues dans des espaces plus limités.
Dans la maison ne pas trop l’isoler du groupe familial car il supporte très mal la solitude et encore moins l’attache. Mais attention, il faut veiller à ce qu’il garde bien sa place de chien.
Il pourra vous accompagner partout en voiture, à l’hôtel, au restaurant, en vacances. Il est très propre et pas gueulard. Il aboie à bon escient. Mais il faudra l’avoir éduqué très jeune.
Il supporte très bien le stress de la ville que ce soit les pétarades des voitures, la foule, les odeurs car c’est un chien bien dans sa peau.
Avec les autres chiens, surtout entre mâles, il est ardent et veut exprimer sa dominance ce qui peut engendrer des brèves petites batailles dont il sort en s’ébrouant très content de lui.
Sans vouloir faire de mal, il aime poursuivre les chats, les animaux ou, à défaut, les vélos et les coureurs : n’oublions pas que ses ancêtres étaient sélectionnés pour contenir les troupeaux de taureaux ou pour chasser les grosses proies. Mais avec une bonne éducation, le Boxer revient au rappel.

De part la nature de sa race le boxer est vif curieux, dynamique, joueur, entêté et peu obéissant. Si l’on veut que son comportement ultérieur soit correct et supportable, il faut d’abord bien choisir son chiot et ensuite l’éduquer dès l’origine de son acquisition.

LE CHOIX DU CHIOT
Selon les nouvelles réglementations, on ne peut acquérir un chiot avant l’âge de 8 semaines, choisir un élevage « en famille » qui suit les critères de conformité du standard, où l’hygiène est respectée avec des chiots en bonne santé et où l’aire de jeu où ils vivent est riche en stimulations de toutes sortes.
Faire un test de comportement pour opérer le tri parmi les chiots. Ainsi le chiot avenant vient vous solliciter alors qu’il ne vous connaît pas (sociabilité). Ne pas hésiter à poser de nombreuses questions à l'éleveur.

L'éducation dès son arrivée
Apprendre au chiot que certaines choses sont interdites. On lui fait comprendre que le maître peut mettre ses mains dans la gamelle que les fauteuils et lits sont prohibés, qu’il ne peut mordiller tout ce qui est à sa portée, il comprendra très vite avec son intelligence éveillée. Le chiot observe et attend de savoir jusqu’où il peut aller… Le maître ne doit pas être laxiste. Le chiot sera confronté à la vie citadine : circulation, foule, personnes et enfants voulant le caresser, les autres chiens…

CONSEILS :
Penser « Boxer » dans ses relations avec son Boxer. Éviter sa solitude dans la maison ou l’appartement et le sortir souvent à l’extérieur pour les jeux et les exercices. Dans la maison mettez à l’abri les bibelots et objets fragiles ainsi que les médicaments et aliments comme le chocolat (dangereux pour les chiens). Lui donner sa ration alimentaire journalière en deux fois de préférence car le Boxer est un goinfre. Qu’il se repose 1 heure ou 2 avant et après le repas pour éviter le retournement d’estomac. Lui faire faire des compétitions sportives et de travail. Dans la rue, le tenir en laisse et ne le lâcher que dans des conditions de sécurité satisfaisantes et avec un rappel parfait.

(Source internet)

Soizic
Admin
Admin

Féminin Messages : 23119
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 53
n° départ. et ville : Val d'OIse

http://coeur-de-boxer.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum